50 ans après … Tous à Zanzibar

Un livre de science fiction parmi d’autres paru en 1968, l’écriture est franchement fatigante mais le contenu est quasi-prophétique. John Brunner y décrit une étrange société où les gens deviennent subitement fous et massacrent leur semblables sans raison, où seuls les plus riches ont les moyens de se nourrir correctement les autres mangeant des aliments synthétiques qu’ils complètent avec des vitamines ou la surpopulation oblige a un strict contrôle des naissances ou la masse vit par procuration à travers des écrans programmés pour leur renvoyer leur propre image.

Morceaux choisis (au hasard en fait)

« A quoi sert aujourd’hui de parler de politique ? On peut seulement choisir la façon de se faire bouffer regardez la communauté européenne »

« La semaine dernière je suis allé à Detroit. C’est l’endroit le plus épouvantable que j’ai jamais vu, c’est une ville fantôme. Toutes ces usines d’automobiles abandonnées. »

« Parfaitement l’accélératube a fait reculer les limites de la banlieue. Maintenant j’habite à Buffalo et je me rends plus rapidement à mon travail que quand j’habitais Elisabeth »

Vive le machiavélisme démoniaque de notre honorable démocratie.

Démoniaque, démocratie. Vous avez vu, les deux termes commencent par démo. C’est comme l’enfermement dans l’enfer de l’UE. Bon, c’est juste pour « de rire ». Soyons sérieux : une grande ovation aux 66,10 % de français sur les 74,7 % de participants, qui ont voté pour Emmanuel Macron au 2ème tour des élections présidentielles. Quand même, cela fait un taux de 49,37 % d’électeurs, même en tenant compte de ceux qui ne se sont pas prononcés. Un grand ouf. On a évité le FN. Lire la suite de « Vive le machiavélisme démoniaque de notre honorable démocratie. »

Une liste Gilets Jaunes aux européennes ! Qui a décidé de cela ?

Il paraît qu’il y a un affaiblissement participatif au mouvement des Gilets jaunes. Même si cela est avéré, je ne crois pas en cet épuisement du mouvement. De plus, n’oublions pas que c’est l’hiver et qu’il y a pas mal d’épidémies (notamment de grippe). Attendons l’arrivée des premières températures printanières et nous verrons. Et si c’était l’inverse ? Et si ce mouvement devait s’expatrier hors de France pour se transmettre à travers toute cette U.E. néo libérale ? Tout est possible. Lire la suite de « Une liste Gilets Jaunes aux européennes ! Qui a décidé de cela ? »

1789, CE QUI A VRAIMENT CHANGÉ

Petite analyse pour me défouler un peu : Sous l’ancien régime (la monarchie), il y avait le clergé, la noblesse et le tiers état. Le tiers état désignait les masses laborieuses, les pauvres, le peuple qui ne votait pas. La révolution française de 1789 a changé la donne. Nous somme à présent en république démocratique. Il y a désormais la haute finance, les élites et les citoyens. Les citoyens ont désormais le droit de vote . Très grande avancée : le citoyen a le droit d’élire des maîtres qui décideront pour lui. Ainsi, nos élus ont décidé que nous devons entrer dans un marché libre et non faussé. Les maîtres que nous avons élu savent où est le bien et où est le mal. C’est pour cela que nous devons envoyer des bombes sur la Syrie, pour combattre le méchant Bachar Al Assad. Notre bienveillance nous a amené également à apporter la civilisation aux pays du tiers monde. Comme nos maîtres connaissent l’immensité de nos bons sentiments, ils nous encouragent à l’altruisme. La charité impose que nous recevions sur nos territoires toute la misère du monde. Après les avoir dépouillé et agressé, nous devons accueillir les réfugiés. Ainsi, nous seront encore plus nombreux à partager nos débauches indécentes.

Et oui, avant 1789 le peuple était abusé, depuis 1789 il est ébloui. Pour le dire autrement : avant on nous la mettait par derrière, à présent on nous la met à l’envers. Ça change tout !

Pour citer un certain « Coluche » (vous en avez entendu parler?) : grâce au syndicat et par le truchement du dialogue, tu seras l’égal du patron. Dans le dialogue hein ! Parce que pour le reste, c’est toi qui nettoieras les chiottes et tu fermeras ta gueule.

Le mouvement des Gilets Jaunes n’est pas prêt de s’éteindre

Policiers pris à partie sur les Champs : ce qu’il s’est vraiment passé

https://www.youtube.com/watch?v=2UIqBBkGjPM

Un policier courageux : https://www.youtube.com/watch?v=S5CZkNZq7VE

Le mouvement des Gilets Jaunes ne va pas s’arrêter comme cela. Le peuple est devenu adulte. Il n’a plus besoin de représentants. Il veut se prendre en main au travers d’un référendum d’initiative populaire, clef d’une vraie « évolution » sociale. Le peuple contre la police, la police contre le peuple, et des oligarques qui tirent les ficelles en se marrant.  Viendra probablement un jour où parmi les policiers, militaires, fonctionnaires journalistes, etc.., chacun devra choisir son camp. La Haute Finance et leurs vassaux politiques cesseront peut-être de mépriser les masses. Ce sera à leur tour d’être craintifs. PEUPLE TU T’ES ÉVEILLÉ. Plus personne ne pourras te bander les yeux.

 

LE CONSEIL ! QUEL CONSEIL ?

Nous avons :

1) Le Conseil Européen. Il réunis les 28 (très bientôt 27) chefs de gouvernement au moins deux fois par an. C’est lui qui définit les grands axes de la politique de l’UE. Tous les 5 ans, il élit son Président. Actuellement (fin décembre 2018), le Président du Conseil Européen est Donald Tusk.

2) Le conseil de l’UE (appelé également « Conseil des Ministres). Chaque pays, à tour de rôle, préside pour une période de 6 mois au Conseil de l’UE. C’est un organe exécutif qui effectue un travail législatif (tous les sujets importants sont traités conjointement avec le Parlement). Ainsi, pour « certains domaines » il doit y avoir codécision avec le Parlement européen. Il existe 21 domaines (non réellement bien précisés) où le Conseil de l’UE peut travailler seul.

Attendez, ce n’est pas fini : Lire la suite de « LE CONSEIL ! QUEL CONSEIL ? »

Gilets Jaunes, ne vous laissez pas berner par les coteries de politicards.

Emmanuel Macron et sa clique promettent 100 euros d’augmentation du SMIC dès janvier 2019. Déjà, il faut savoir que depuis plusieurs années consécutives les augmentations de salaires sont inférieures à la hausse des prix. Ainsi, chaque année le pouvoir d’achat des français ne cesse de diminuer. Ensuite, voici que maintenant le gouvernement a appris à augmenter les salaires nets en diminuant les charges sociales. QUELLES EN SONT LES CONSÉQUENCES RÉELLES ? En fait, vous gagnez plus parce que vous êtes moins bien couvert socialement. On vous donne plus parce que vous recevrez moins à la retraite, vous serez moins remboursés pour vos éventuels problèmes de santé et, en cas de chômage, vous aurez droit à des indemnités de misère. En appliquant cette procédure, le gouvernement n’hésiterait pas à aller au-delà de l’augmentation du SMIC s’il le pouvait. Oui, « Il adorerait pouvoir augmenter  tous les salaires de cette manière». C’est pourquoi, une augmentation de 100 euros du salaire net n’est qu’un leurre. Une augmentation de 100 euros de tous les salaires brut serait évidemment pas grand-chose. Ce qu’il faut comprendre c’est que ce serait déjà bien mieux que ce que propose notre Président élu majoritairement par tous les français. Je dis bien « majoritairement » et non pas « démocratiquement ». La démocratie ce sera quand on écoutera le peuple, c’est à dire quand le vote blanc sera reconnu et pris en compte dans son intégralité. Autre chose : l’argent il faut aller le chercher là où il a été capté. C’est à dire dans les poches de ces dynasties de ploutocrates qui nous méprisent et élaborent l’instauration d’un nouvel ordre mondial. Dénoncer cela est du complotisme ? Ceux qui pensent ainsi ont peut-être raison.

 

Formons un comité pour obtenir l’ouverture de la « Procédure de Destitution du Président Macron »

Article 68 de la Constitution : Le Président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour. Lire la suite de « Formons un comité pour obtenir l’ouverture de la « Procédure de Destitution du Président Macron » »