34 vues

50 ans après … Tous à Zanzibar

Un livre de science fiction parmi d’autres paru en 1968, l’écriture est franchement fatigante mais le contenu est quasi-prophétique. John Brunner y décrit une étrange société où les gens deviennent subitement fous et massacrent leur semblables sans raison, où seuls les plus riches ont les moyens de se nourrir correctement les autres mangeant des aliments synthétiques qu’ils complètent avec des vitamines ou la surpopulation oblige a un strict contrôle des naissances ou la masse vit par procuration à travers des écrans programmés pour leur renvoyer leur propre image.

Morceaux choisis (au hasard en fait)

« A quoi sert aujourd’hui de parler de politique ? On peut seulement choisir la façon de se faire bouffer regardez la communauté européenne »

« La semaine dernière je suis allé à Detroit. C’est l’endroit le plus épouvantable que j’ai jamais vu, c’est une ville fantôme. Toutes ces usines d’automobiles abandonnées. »

« Parfaitement l’accélératube a fait reculer les limites de la banlieue. Maintenant j’habite à Buffalo et je me rends plus rapidement à mon travail que quand j’habitais Elisabeth »

Laisser un commentaire